• Cadavre Exquis

    J'adore le principe du cadavre exquis, plus généralement connu en dessin, mais depuis des années, j'aime à l'employer dans l'écriture, et sautiller d'impatience avant la découverte du résultat final.
    Plus le nombre de mains et donc, de têtes pensantes, est élevé, plus généralement cela risque de donner un texte sans queue ni tête, mais réellement drôle parfois.
    Au contraire, à deux seulement, et d'autant plus si ces personnes sont proches et se ressemblent, on a parfois alors de belles surprises, et c'est ce que j'adore, un superbe résultat obtenu par partage. :)
    Voilà ce que j'expose ici aujourd'hui, un échange d'idées sans concertation aucune avec cet ami, le co-auteur d'Improvisation Lyrique, que j'embrasse fort, au passage!
    (Chaque changement de main est marqué en allant à la ligne, ce sont les quelques mots que l'un laissait à l'autre chaque fois).



    Cadavre exquis

    L'Ami / Lili-A




    Dans le sombre matin d'automne,

    Le pigeon à l'ombre mignonne picorait tranquillement les miettes abandonnées deci-delà. Sa robe grise

    chatoyait au soleil comme le ciel dans le lointain,

    vibrait de fraîcheur , de celle qu'offrait l'eau du ruisseau aux racines des saules. Le vent, leur complice, agitait leurs branches, faisant se répandre mille gouttelettes, comme

    les chiens qui s'ébrouent,

    Et au loin jettent la boue,

    Chinant gaiement.

    Que de joie en effet, que de trésors à dénicher parmi les vieilleries entassées! Un vrai bonheur pour qui se veut explorateur,

    même d'un jour.

    Dans la nuit, au loin,

    hurlent les loups.

    Au sein de la forêt, leur meute cavale, à la recherche d'un lieu où s'établir. La lune est pleine, et un observateur aurait l'impression de se trouver en plein rêve, à les voir jouer

    comme des enfants fiévreux.

    Les mères s'inquiètent,

    elles pleurent , et leurs larmes révèlent la pureté de leur âme, enfouie pourtant si loin en elles auparavant. Comme il est beau de se révéler, de mettre à bas les masques.

    Se mentir à soi-même ,Quel dommage... Alors qu'être honnête

    apporte tellement de joie que le coeur semble prêt à déborder, à exploser! Oh comme l'étreinte d'un bonheur peut-être parfois aussi douloureuse

    que la peine elle -même.

    Dans le lointain, ça y est,

    le jour se lève, apportant l'espoir d'une nouvelle ère, d'un nouveau temps, où peut-être enfin les choses changeraient... Il est si doux de rêver...

    Je m'endors.  




    Lili-A. ©






    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :